Clique sur la video que tu veux visionner

Loading...

samedi 14 août 2010

Assemblée provinciale de Kinshasa : Le MLC veut évincer Roger Nsingi

A l’Assemblée provinciale de Kinshasa, rien ne va entre le Président, l’honorable Roger Nsingi et son parti politique, le Mouvement de libération du Congo (MLC). Ce dernier parti politique, ne voulant pas cautionner le détournement des deniers publics, aurait décidé de passer à la vitesse supérieure en demandant tout simplement la déchéance de son propre membre.

Pour passer de la parole à l’acte, c’est le Président du Groupe parlementaire MLC à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, l’honorable Marius Gangale, qui a été autorisé à divulguer la quintessence du projet à la presse. Si cette déchéance qui ressemble à une motion de défiance aboutit, c’est le Président de l’Assemblée provinciale issu de l’Opposition institutionnelle à Kinshasa, c’est-à-dire du MLC, qui tombera après son Vice-président. Cela aura comme conséquence de susciter les ambitions dans le chef de plusieurs partis politiques composant l’Assemblée provinciale. Il est possible que le poste aille ailleurs. Ce qui constituera un véritable camouflé pour ce parti politique, qui a pourtant le nombre le plus important de députés dans cette Assemblée provinciale.

Devant nos confrères de la Rtg@/Radio, l’honorable Marius Gangale a indiqué qu’il a reçu mandat de ses collègues, notamment les honorables Mutuale Jean-Jacques, Mangala et Yambayamba. « Le rapport sur la gestion de l’Assemblée provinciale, c’est le seul point que le Bureau doit prévoir à l’ordre du jour et traiter, chaque fois que nous reprenons », a-t-il indiqué, avant de révéler qu’en lieu et place, c’est le rapport du premier trimestre 2010 qui leur a été présenté.

Pour l’honorable Marius Gangale, il a été constaté aux premier et deuxième trimestres 2009, des détournements très importants des deniers publics. « Etant donné que le MLC déteste le détournement de fonds, parce qu’il s’agit de l’argent du contribuable, ainsi que la gabegie financière et la corruption, le Groupe MLC s’est réuni pour examiner la situation », a-t-il, expliqué avant de dire qu’en examinant cette situation, ils ont jugé que l’honorable Roger Nsingi n’était pas à la hauteur de ses responsabilités, c’est-à-dire, la gestion de l’Assemblée provinciale de Kinshasa. Et c’est la raison pour laquelle ces députés sont venus déposer la déclaration de déchéance de leur Président.

Voulant aller plus en détail, l’honorable Marius Gangale a ajouté qu’en plus de tout ce qui a été dit, il est aussi reproché à l’honorable Président le non respect de la parole donnée, ainsi qu’un mauvais suivi des plénières. Selon un rapport de l’Assemblée provinciale, c’est environ une somme de 480.000 dollars Us qui a été détourné et le MLC ne peut pas cautionner un tel comportement. « Nous avons pensé qu’en tant que première Institution de la ville de Kinshasa qui est en même temps le siège de plusieurs autres Institutions, nous ne pouvons accepter que le MLC soit sali par une seule personne qui ne parvient pas à bien gérer l’Institution. Comme nous voulons diriger le pays avec le respect des textes, nous voulons commencer par sanctionner le MLC qui est ici sur place, ce qui nous permettra de contrôler le Gouvernement provincial avec beaucoup de sévérité », a-t-il mentionné.

Le MLC est mal parti

Si le bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa tombe, on pourra tout simplement dire que le MLC est très mal parti pour les échéances à venir. Après le départ de José Makila pour des accusations analogues, c’est maintenant le tour de Roger Nsingi. Ce qui est grave dans ce cas, c’est lorsque la décision de le faire partir vient du MLC lui-même. Ces points doivent faire mal au MLC, surtout qu’il lui sera demandé de faire le bilan de la gestion des Institutions lui confiées par le peuple. Comme pour dire qu’il est facile de brandir un chapelet d’accusations contre le Premier ministre. Mais lorsqu’on ne sait même pas inculquer le respect des biens publics à ses propres enfants, on ne peut qu’arriver à ce résultat là. Et certains observateurs sont même tentés de se demander si réellement la Rdc a des partis politiques avec de vrais projets de société ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

dragon ball z cartoon game

Une erreur est survenue dans ce gadget